Street Fishing : la relève venue des villes ?

Né au coeur des grandes métropoles, le street-fishing ( ou « pêche de rue » ) bouscule les clichés vieillissants du pêcheur immobile au bord de l’eau.  Ce loisir urbain est né du besoin qu’ont les pêcheurs des villes de pratiquer leur passion au plus proche de chez eux, avec ce qu’ils ont sous la main. Cela peut paraître simple, mais le street-fishing va beaucoup plus loin : c’est un état d’esprit regroupant de nombreuses valeurs modernes qui séduit de plus en plus de jeunes ( et moins jeunes ) et même des femmes ! Un réel espoir pour la pêche qui connaît une relève dynamique, investie et responsable.

Le street-fishing : Un état d’esprit

Le street-fisher est tout d’abord adapté à son milieu : Il pratique la pêche aux leurres avec un matériel léger ce qui lui permet d’être rapidement en action de pêche et parfaitement mobile, car le « pêcheur des rues » a la bougeotte. Il n’hésite pas à parcourir plusieurs kilomètres à pieds, en vélo ou en roller pour exploiter tous les spots qui lui semblent intéressants. Aller chercher le poisson où il se trouve voilà ce qui le motive et justifie son intérêt exclusif pour la pêche aux leurres. C’est une pêche polyvalente qui ne nécessite pas de préparation particulière contrairement à l’utilisation d’appâts naturels. Détail important, à la différence des autres pêches, celle-ci limite l’engamage du leurre par le poisson. C’est même ce qui fait toute la différence car le street-fisher pratique naturellement le no-kill. Il relache toutes ses prises, avec un maximum de soin, pour qu’il puisse, lui même ou un autre pêcheur, avoir le plaisir de le reprendre encore… Il considère le poisson comme un partenaire de jeu et cela lui semblerait saugrenu de le manger : Vous viendrait il à l’esprit de manger vos balles de golf ? Et puis dans certains contextes, il est tout simplement médicalement contre indiqué de manger ses prises ! Qu’importe, on n’est pas là pour remplir le frigo, mais plutôt pour montrer aux passants éberlués que toute une vie existe encore sous leurs pieds, au milieu du chaos et de la pollution, dans cet élément qu’ils considèrent plus comme une poubelle que comme un lieu de vie.

Le street-fishing : Un sport tendance

Repousser les limites d’un cadre contraignant pour s’exprimer et laisser s’exprimer la nature au delà du bitume : Tel est le défi qu’aime relever le street-fisher. On retrouve là l’esprit caractéristique des loisirs ou sports urbains  que leurs adeptes aiment à pratiquer en bande. Il en est de même pour le street fishing, on se retrouve au bord de l’eau, on se motive avec des petits concours mais on échange surtout des conseils sur les techniques et les meilleurs spots. Ce qui est encore assez rare dans le monde de la pêche où l’on a encore trop tendance à conserver pour soi ses « secrets ».  Le street fishing c’est aussi une question de look : finit les cuissardes pleines de boue et le chapeau de pêche ! En ville on pêche comme on vit : en jean baskets après les cours ou en costume cravate à la sortie du boulot. Le pêcheur se dévoile enfin au grand jour, il n’a plus peur d’être ce « ringard qui taquine le poisson le dimanche après midi ». Le pêcheur des villes est tendance. On peut même parler de phénomène de société…

Vous pouvez consulter mon article sur la technique de Drop Shot pour poursuivre votre lecture.