Drop shot

La pêche en drop shot est loin d’être ma technique favorite… C’est surtout une pêche lente et subtile, sensée être “finesse”, qui demande peut-être plus que toute autre pêche, concentration et sensibilité. Ne voulant pas mourir idiot j’ai testé et adopté le drop shot car il permet dans certaines conditions ( poissons apathiques d’hiver, poissons difficiles surpêchés, etc… ) de faire une réelle différence… Mais le drop shot est avant tout un montage relativement simple dont on peut tirer non pas une seule technique, mais de nombreuses approches très variées avec des dérivés parfois surprenants…

Le montage drop shot :

Le principe génial du montage drop shot consiste à présenter un leurre souple au dessus du fond , libre de tous mouvements, sur un hameçon libéré de l’inertie de nos plombées habituelles !… J’utilise pour celà le noeud palomar qui me semble le plus simple.

Il est indispensable de laisser une bannière de fil de plusieurs dizaines de centimètres sous l’hameçon et que celui-ci présente sa pointe vers le haut. Sur cette bannière restante vous placez votre plomb, dont le grammage sera adapté au leurre utilisé, au diamètre du fil, au vent et au courant si vous pêchez en rivière. Il existe des plombs spécial drop shot qui viennent se pincer sur le fil. Ce système permet de pouvoir les déplacer facilement car vous aurez souvent besoin de changer l’éloignement plomb/hameçon qui détermine votre profondeur de pêche. Leur forme peut être variée ( rond, poire, cylindre ) selon le type de fond rencontré. Personnellement je ne m’attarde pas sur ces détails et utilise simplement une ou deux chevrotines qui font le même travail. Comprenez que dans la technique classique, le plomb est sensé rester sur le fond et n’aura donc aucune importance dans la nage de votre leurre…

Le matériel drop shot :

Pour le choix du matériel c’est comme dans toute technique un choix logique… Le drop shot étant essentiellement une technique finesse, vous pêcherez la plupart du temps avec du fil relativement fin et des plombées légères. Pour cela, SeriousCast a tout le matériel de pêche qu'il faut. Un ensemble spinning L ou UL s’avère être l’outil le plus adapté, la canne mesurant + ou - 2m, résonnante et sensible pour déceler les touches délicates. Pour ce genre de drop shot très light j’utilise une petite canne monobrin : Une Illex Ashura S 183 L ( Light Rig Versatile ) qui n’est peut-être pas l’outils le plus adapté mais qui convient parfaitement à mon approche du drop shot et mes changements de pêches compulsifs.

Vous connaissez à présent l’essentiel, et vous ne devriez lire le reste de cet article que par curiosité, car il est important de se faire son expérience personnelle et de faire travailler son imagination, tant le choix des leurres, les animations, et les dérivés possibles du drop shot sont un laboratoire de créativité et d’expérimentation enrichissant…

Le choix des leurres drop shot, les animations :

Craws, worms, créatures, ls en partie flottants, shads, shads finesse, double drop shot, drop shot et jig-head, drop shot et jig métal, et même drop shot et poisson nageur, voilà autant de possibilités qui peuvent vous ouvrir des portes ou vous compliquer la vie ! Si vous débutez le drop shot vous ferez sans doute dans la simplicité comme moi, pour tester cette technique dans les règles de l’art afin de se faire une idée objective. J’ai donc choisi un shad finesse ayant déjà toute ma confiance pour l’avoir déjà testé en split shot sur la truite… Il s’agit du Illex Ishad en 2,8″. C’est d’ailleurs en drop shot que j’ai trouvé que ce petit shad exprimait au mieux tout son potentiel versatile. L’animation de base est simple. Tout est déjà dans le choix du poste… Il faut choisir le bon car le drop shot n’est pas une technique de prospection ! Une fois installé sur votre hot spot, l’animation consiste à animer le leurre sans soulever le plomb… Tout est alors dans l’art de détendre suffisamment la bannière pour animer le leurre mais de la conserver suffisamment tendue pour percevoir les touches  Au sujet des touches, l’avantage du drop shot est que le leurre étant libéré du poids de la plombée, le poisson l’aspire facilement et le conserve peut-être un peu plus longtemps en bouche ( surtout avec les leurres imprégnés ). Si les touches ne sont pas au rendez-vous, vous pouvez ensuite prendre contact avec le plomb et le déplacer de quelques dizaines de centimètres… N’hésitez pas à changer de leurre également…